Les Purins au jardin

Indispensable au jardin

A partir de 2017, la réglementation imposera au jardinerie de ne plus proposer de produits chimiques tel que les insecticides, fongicides, désherbants…Véritable évolution environnemental, il ne faut toutefois pas ce sentir démuni face aux attaques extérieur. La nature fait bien les choses et met à notre disposition des substances écologiquement responsables indispensable a la réussite de votre jardin. Les plantes constituant ces macération se trouvent facilement à l’état sauvage, certaine sont parfois même envahissantes ou gênantes (Ortie, Prêle,…)

Indispensable au potager et au jardin d’ornement moderne, les macérations ou purin de plantes constituent une solutions « bio » au différentes attaques extérieurs. Engrais reconnu, ils permettent aussi de lutter efficacement contre certaines maladies cryptogamique, parasites, ou carences du sol.

Une multitude de Purins.

Purins de rhubarbe, de prêle, d’ortie ou encore de pissenlit.  Le panel de ces macérations est très large, toutefois certaines sont difficiles à produire, à conserver ou à utiliser.

Les  purins ci-dessus, couramment utilisées en agriculture biologique, répondent aux différents besoins des jardiniers amateurs et professionnels et assurent une conservation suffisante.

  • Purin d’Ortie, fertilisant indispensable à la vigueur des plantes
  • Purin de Prêle, limite l’apparition des maladies cryptogamique (mildiou, oedium,…)
  • Purin de Fougère, lutte contre les parasites du sol et de la plantes (pucerons, acariens,…)

Ces différents Purins peuvent-être combinés pour en décupler leurs efficacités, voir l’utilisation de ces purins.

Purin d’Ortie

Certainement le plus connu de tous, le purin d’ortie constitue le remède miracle du jardinier. Naturellement riche en oligoéléments et minéraux  tel que :

  • le calcium
  • l’azote
  • le fer
  • le zinc
  • le cuivre
  • ect

L’ortie confère à cette macération une action bio-stimulante sur tous les végétaux (arbres fruitiers ou d’ornements, fleurs, pelouse…) et leurs substrats. Les défenses naturelles des végétaux ainsi renforcés, ils résistent mieux aux différentes agressions extérieures (insectes, maladies, météo).

Un usage préventif régulier limite l’apparition du mildiou, repousse efficacement les attaques de pucerons, tout en préservant les insectes auxiliaires.

Purin de Prêle

Beaucoup moins connu que sont grand frère le Purin d’Ortie, mais tout aussi utile ! Sa teneur élevé en silice (minéral constituant notamment du Quartz), confère à cette macération des vertus antifongiques. Utiliser de manière préventive ou curatif , il permet de lutter efficacement contre certaines maladies cryptogamiques :

  • le mildiou
  • l’oedium
  • le botrytis
  • la rouille
  • ect

La présence de silice permet aussi par « effet loupe » de réchauffer le végétal.

Purin de Fougère

Abondante, parfois envahissantes dans les landes et les sous-bois la fougère confère à cette macération peut connut de nombreuses aptitudes. Tout comme le purin de prêle, le purin de fougère à des vertus anti-fongique (mildiou, oedium,…). Mais la principale qualité de ce purin réside dans çà facultés a repousser les insectes et petits animaux indésirables au jardin, notamment :

  • les pucerons
  • les taupins
  • les limaces
  • les escargots
  • les cicadelles
  • ect

Il est aussi un fertilisants complémentaires au purin d’ortie, source de potassium et de magnésium.

Ces 3 purins permettront au jardinier amateur ou professionnel de répondre au problématique courante du potager ou du jardin d’ornement. Ecologiquement responsable, ils n’ont aucun impact indésirable sur l’environnement ou votre santé, seule l’odeur n’est pas agréable au narine sensible.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire